RPg unique sur le monde de Marvel
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Appaisement [Jean Grey]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bloodlust
Super Sadique
Super Sadique
avatar

Nombre de messages : 184
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Appaisement [Jean Grey]   Sam 9 Mai - 0:29

Je pouvais sentir le liquide chaud et dense descendre le long de mon œsophage tandis que je mordais à pleins crocs la veine d'un pauvre passant égaré qui avait eu le malheur de croiser mon chemin à cette heure tardive de la nuit. Cela faisait si longtemps que j'avais tenté de me retenir, de m'empêcher de sauter sur tous ces plats ambulants... J'avais fini par craquer. Celui-là m'avait approchée de trop près lors d'un moment de faiblesse; il n'avait suffit que de tendre le bras pour que je l'empoigne et lui brise la nuque. Le pire, c'est qu'à l'instant où je me mettais à absorber la vie, mon empathie naturelle, mon inquiétude, ma compassion et tout ce qui m'empêchait jusqu'alors de le faire, disparaissaient pour laisser place à un sentiment de grande satisfaction. Un animal, rien qu'un animal; voilà ce que j'étais désormais et ce que je serai probablement jusqu'à la fin de mes jours. Je ne me sentais mal qu'après avoir eu ma dose de sang, et encore je me demandais si je devais me sentir de la sorte. Après tout, n'étais-je pas le résultat de plusieurs années de recherche et de travail ? S'ils me voulaient comme ça, eh bien, je le serai. Même si je les avais quittés. De toute manière, qui pouvait me gronder pour ce que je faisais maintenant ? De quelle colère devais-je avoir peur, maintenant que j'étais complètement seule dans cette nouvelle population ?
Je cessai d'y penser un moment, les réflexions trop profondes me donnant mal à la tête. Tout ce que j'avais à faire, c'était de profiter de la proie que je m'étais permise d'attraper, d'aspirer son essence vitale en me réjouissant de chaque gorgée...

Lorsque j'eus enfin terminé, je laissai tomber au sol l'homme que je venais de tuer, sans grande douceur. Le corps gisait maintenant à mes pieds, face contre terre et immobile à jamais. D'un geste vif, j'écartai de mon visage les quelques mèches qui s'y trouvaient et m'essuyai le bord de la lèvre. Je regardai ensuite au loin, droit en avant, et aperçus à quelques mètres de moi une femme à la chevelure de feu, qui m'observait en silence. Trop occupée à assouvir mon désir, je ne l'avais pas sentie s'approcher. Et merde ! Que devais-je faire ? je la dévisageai de surprise. Je décidai d'abord d'attendre de voir sa réaction lorsqu'elle s'apercevra elle aussi que je l'avais remarquée. Je me trompais peut-être, mais je ne trouvai aucune immense lueur de terreur qui se reflétait dans ses yeux. Mmh. Bah, si elle se mettait à courir, je l'attraperai elle aussi. Je n'avais pas le choix; comme l'instinct l'enseigne à toutes les bêtes, seule notre propre survie compte...

_________________
|
Give me your heart and your soul

~ Emily Branch ~-
Revenir en haut Aller en bas
Jean Grey

avatar

Nombre de messages : 14
Féminin Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Appaisement [Jean Grey]   Lun 11 Mai - 11:04

Jean était en mission pour le professeur Xavier. Le matin même il l’avait fait venir dans son bureau pour lui dire qu’il avait repéré une jeune mutante qu’il aurait voulu accueillir dans son institut. Hors apparemment la confrérie était déjà sur ces traces. Jean avait du partit en vitesse, elle n’avait pas enfilé sa combinaison de x-men afin de passer inaperçu dans la ville.

C’est avec un pantalon noir, des talons hauts un débardeur blanc et une longue veste de cuir noir qu’elle arpentait les rues dans une nuit à peine éclairée par la lune naissante.

Il n’y avait pour l’instant pas de signe de la confrérie mais son instinct lui disait de rester sur ses gardes. Elle capta des pensées assez morbides et surtout une personne entrain d’agoniser.

Ça y est… la personne qu’elle devait approchée était là, devant elle. Jean n’était pas effrayée et l’avait regardé jusqu’à ce qu’elle pose proie morte à terre.
Elle avait alors commencé à s’avancer, tout ses sens en éveil au cas où la rencontre se passerait mal. La jeune fille en face d’elle la fixée, méfiante et prête à bondir mais Jean savait que ses pouvoirs la contrerait bien vite. Il ne fallait surtout pas l’effrayé… le professeur comptait sur elle.


Elle lui parla tout en s’approchant doucement.


Je ne veux pas vous faire du mal… juste vous aider. Je sais ce que vous êtes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://i-l-n-y.forumactif.com/index.htm
Bloodlust
Super Sadique
Super Sadique
avatar

Nombre de messages : 184
Féminin Age : 24
Date d'inscription : 06/05/2009

MessageSujet: Re: Appaisement [Jean Grey]   Mar 12 Mai - 1:35

Malgré les efforts que je faisais pour me convaincre d'une certaine assurance qui n'était présente chez moi qu'en surface, je sentais mon cœur battre la chamade sous la pression de la panique. J'étais immobile, ne sachant pas comment réagir ni comment m'expliquer ou même fuir. Je restais là à fixer l'étrangère qui s'approchait tout doucement de moi, un bras presque tendu en ma direction comme quelqu'un qui essaie d'apprivoiser un animal à la fois sauvage et effrayé. C'est ce que j'étais après tout, rien qu'un animal sanguinaire qui a du mal à contrôler ses pulsions. Le jeune femme avait bonne allure il faut dire, avec ses habits de style et ses cheveux flamboyants bien coiffés. Même dans l'obscurité de la ruelle mal éclairée, je pouvais distinguer les traits de son visage; étrangement, elle affichait moins d'inquiétude ou de peur envers moi que moi envers elle. Une humaine normale ne devrait-elle pas déjà être partie à courir, ou n'aurait-elle pas déjà hurlé en apercevant tout ce sang au sol, dans lequel un corps sans vie était faiblement plongé ? Je pouvais sentir que cette inconnue, elle au moins, arrivait à faire remonter son taux d'assurance. Ses iris étaient illuminés d'une dose de bienveillance, en même temps que de me procurer un sentiment de danger. Gentille, mais dangereuse. Fourbe. Ne pas se fier aux apparences. Plus forte et dangereuse qu'elle n'en a l'air. Ne pas tenter n'importe quoi.... C'étaient les messages que mon instinct me faisait parvenir à son sujet.

Lorsqu'elle se mit à parler, ce fut d'une voix cristalline, qui caressait les tympans. Cette femme semblait si douce. Et elle me disait calmement de ne pas m'inquiéter, et qu'elle savait ce que j'étais. Savait-elle aussi ce que j'endurais ? Sur le coup, je lui jetai un regard méfiant et quasi reprocheur; mais ne pouvant pas supporter le sien qui se voulait si accueillant, je baissai les yeux. Je ne savais pas qui elle était, ce qu'elle faisait, ni si elle aussi était différente des autres. Malgré tout, je baissai ma garde, ne désirant plus lutter pour ce genre de chose. Qu'elle fasse ce qu'elle voulait de moi; ma vie était fichue de toute façon. Une deuxième fois, je relevai les yeux vers elle. Cette fois-ci par contre, ils la regardaient d'un air triste et suppliant. Je me mis alors à bégayer en essayant de m'expliquer.

« Je ne voulais pas... je voulais aider les gens et... finalement... »

Je désignai alors la scène morbide qui se trouvait à mes pieds. Trop orgueilleuse pour pleurer en public - même si se public se résumait à une personne, une inconnue - je faisais mon possible pour retenir mes larmes. Mais je sentais l'étau qui se refermait sur mon cœur et la boule qui se formait au fond de ma gorge.

« Comment puis-je sauver des vies si je dois aussi en voler ? Comment me défaire de ces gênes, me débarrasser du monstre qui m'a remplacée ? »

Tout en parlant je prenais soin de bien articuler, comme la fois où j'avais révélé à Kitty mon secret, au lycée. Elle pouvait donc apercevoir clairement les crocs extrêmement bien aiguisés qui ornaient l'intérieur de ma bouche, ceux que je devais toujours cacher lorsque j'avais quelque chose à dire. Mes yeux foncés, par l'émotion, avaient viré au cramoisi... la couleur de la boisson que je venais tout juste de déglutir. Je n'affichais plus de menace volontaire maintenant, seulement un air désespéré.

_________________
|
Give me your heart and your soul

~ Emily Branch ~-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appaisement [Jean Grey]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appaisement [Jean Grey]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARVEL ICONS JEAN GREY PHOENIX
» JEAN GREY
» JEAN GREY "PHOENIX" ART PRINT BY STANLEY "ARTGERM" LAU
» JEAN GREY/PHOENIX ART PRINT BY GREG HORN
» JEAN GREY PREMIUM FORMAT OR COMIQUETTE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Marvel World :: For everyone :: New York City :: Rues et ruelles-
Sauter vers: